Quelques jours avant sa venue à Paris, Brad Sundberg a accepté de répondre à quelques questions. Il sera ce samedi à Paris pour animer un séminaire exceptionnel consacré à Michael Jackson (infos ici).

MJJ NEWS: Quand et comment avez-vous rencontré Michael Jackson ?

BRAD SUNDBERG: Je l’ai rencontré pour la première fois fin 1985 aux studios Westlake alors qu’il travaillait sur Captain EO. J’avais été embauché comme coursier aux studios et Michael travaillait avec mon ami Matt Forger. Il avait l’habitude de venir en voiture lui-même et on le faisait entrer par la porte de derrière. Il y avait pour ainsi dire aucune sécurité, pas d’entourage, rien de tout ça. Il avait le coeur léger et il restait très concentré sur le projet. Dès ma première rencontre avec lui, je l’ai aimé en tant que personne. C’était un plaisir d’être à ses côtés, il avait un grand sens de l’humour, et apportait la joie de vivre dans toutes les pièces où il entrait.

MJJN: Comment définiriez-vous l’art de Michael Jackson et son impact sur l’industrie musicale ?

BS : C’était quelqu’un qui brisait les barrières. Il dansait, chantait, composait, il exerçait finalement dans une catégorie qui était la sienne. Il était le talent idéal entouré de la bonne équipe au bon moment et au bon endroit. Je suis heureux que sa carrière se soit déroulée à ce moment-là. L’industrie a tellement changé depuis, mais il a ouvert la voie à tellement d’artistes, et son travail reste une référence, bien devant presque tout ce qui sort ces jours-ci.

MJJN: Comment l’idée de créer ces séminaires est venue ? 

BS: Je me suis fait des amis fabuleux en France il y a quelques années, et ils m’ont proposé l’idée d’entendre mes histoires dans un studio d’enregistrement, un peu comme là où toute cette musique a été créée. On a réservé un studio à Paris et on a passé un très bon moment. J’ai depuis affiné le concept  en essayant de présenter un mélange d’histoires, de musiques et de vidéos. J’ai testé ce nouveau format à New York l’été dernier et ça s’est bien passé. Les personnes présentes ont beaucoup aimé. Les prochaines villes seront Paris, Stockholm et Toronto.   Nous projetons déjà de retourner à New York et de faire Los Angeles en 2014. En proposant ces séminaires dans différentes villes, j’offre aux gens l’opportunité d’en profiter sans avoir à se rendre aux USA.

MJJN: Quel est votre objectif en organisant ces séminaires ? Quel message souhaitez-vous transmettre aux gens qui y assistent ?
BS : Mon objectif principal est de montrer aux gens qui était Michael Jackson, l’artiste. Je veux qu’ils voient, entendent et ressentent ce que c’était que de travailler avec lui. Je me concentre sur sur la musique et son processus créatif. Michael respirait la musique, il aimait divertir les gens et les rendre heureux. Nous ne parlerons pas des rumeurs ou des histoires publiées dans les  tabloïds : ces sujets ne sont pas les bienvenus. D’autre part, puisque je dispose de toutes ces belles archives avec lesquelles je peux travailler, pourquoi perdre mon temps avec ces histoires négatives ? Le meilleur compliment que j’ai pu recevoir est à quel point je montre que Michael était un être humain, un homme gentil et un bon ami.

MJJN: Pour celles et ceux qui vont assister aux séminaires et ceux qui peuvent encore vous rejoindre, que peuvent-ils attendre de cet événement ?  

BS: Chaque séminaire est un peu différent, et j’aime ça. C’est un mélange de mixes rares, d’histoires et de photos et vidéos inédites. Certains moments sont drôles, d’autres tristes, certains sont touchants – mais ils sont tous authentiques. Je ne raconte pas d’histoires que j’ai entendu ou lu ailleurs – j’étais là. Vous verrez, écouterez et apprendrez des choses inédites.  J’étais impliqué dans un grand nombre de projets en studio et à Neverland, et c’était une expérience incroyable. J’ai eu l’opportunité de travailler avec l’une des personnes les plus créatives et gentilles que j’ai pu rencontrer. Son nom est Michael Jackson et j’ai hâte de vous le présenter.

Interview réalisée par Richard Lecocq