Il y a 10 ans…

Il y a 10 ans, Michael Jackson fut totalement innocenté et lavé des fausses accusations portées contre lui. N’oublions pas que cette épreuve l’a également brisé à jamais.
Continuons de célébrer et de rendre hommage à sa vie et à son oeuvre…
IL nous manque.

Michael Jackson : D.S

La condamnation du médecin de Michael Jackson confirmée en appel

Une cour d’appel californienne a confirmé la condamnation du médecin de Michael Jackson pour « homicide involontaire ».

Conrad Murray, condamné en novembre 2011 à quatre ans de prison pour « homicide involontaire » sur Michael Jackson – et relâché à l’automne dernier grâce aux remises de peine – avait fait appel de sa condamnation. Il affirmait que les preuves de sa culpabilité étaient insuffisantes et que le jury aurait dû être isolé pendant toute la durée du procès.

La cour d’appel californienne a confirmé mercredi la condamnation du médecin de Michael Jackson pour « homicide involontaire », estimant que le comportement du médecin avait « démontré sa culpabilité ».

La peine confirmée

Dans une décision unanime, trois juge de la cour d’appel du 2e district de Californie ont confirmé la condamnation et fustigé le comportement du médecin. Les « fausses déclarations » de Conrad Murray et « ses efforts pour nettoyer » la chambre de Michael Jackson avant l’arrivée de la police « sont la preuve d’un sentiment de culpabilité », écrivent les juges dans leur décision.

Les preuves ont montré que M. Jackson était une victime vulnérable et que le (Dr Murray) était dans une position de confiance et qu’il a violé la relation de confiance.La cour d’appel du 2e district de Californie

Michael Jackson est mort à Los Angeles le 25 juin 2009, à l’âge de 50 ans, d’une surdose de propofol, un puissant anesthésiant qu’il utilisait comme somnifère avec la complicité de son médecin. « Le mépris du (Dr Murray) pour la santé et la sécurité de M. Jackson a été démontré pendant le procès, que ce soit dans la manière avec laquelle il a administré un grand nombre de dangereux médicaments à M. Jackson sans avoir le matériel ou le personnel appropriés, ou dans la façon dont il a laissé M. Jackson sans surveillance », écrivent les juges.

Une décision sans surprise

« Les preuves ont montré que M. Jackson était une victime vulnérable et que le (Dr Murray) était dans une position de confiance et qu’il a violé la relation de confiance (avec son patient) en allant contre les standards de conduite professionnelle », ajoutent-ils. Ils reprochent également au praticien de n’avoir jamais « reconnu sa responsabilité et d’avoir montré une absence de remords pendant tous les débats ».

L’avocate du Dr Murray, Valerie Wass, a affirmé que la décision était « décevante mais pas inattendue », la qualifiant de « simple premier pas ». Elle a précisé qu’elle se tournerait probablement vers la Cour suprême de Californie, ou demanderait une seconde opinion à la cour d’appel.

 

source : RTL / MJJNews.fr

Letter To Conrad Murray From The Estate Of Michael Jackson (US)

The Estate of Michael Jackson has just released this letter. It is addressed to Dr Conrad Murray and deals with his recent comments in the press.

Letter to Conrad Murray 11.26.2013

About Conrad Murray (Estate press release)

"A jury found Murray criminally responsible for Michael Jackson's death. Yet he
continues to blame Michael for his crimes. One must consider the source here. Murray
is neither truthful nor credible. His bizarre and lurid comments are not worthy of
any additional response". 
The Estate of Michael Jackson

La famille Jackson perd son procès contre le tourneur AEG

La famille du chanteur a perdu mercredi son procès au civil contre AEG Live, la société qui produisait les concerts de la star et qu’elle accusait de négligences.

La famille Jackson n’obtiendra finalement pas les centaines de millions de dollars qu’elle espérait d’AEG. Attaqué au civil, le promoteur de  concerts a en effet été blanchi mercredi par un jury populaire californien de toute responsabilité dans la mort du chanteur en juin 2009.

Les Jackson accusaient la société, promoteur de la tournée « This is it » que la star devait entamer à l’été 2009, de négligence pour avoir embauché le docteur Conrad Murray. Ce dernier a été condamné en 2011 à quatre ans de prison après que son patient a succombé à une surdose de propofol, un anesthésiant qu’il utilisait comme somnifère avec sa complicité.

Pour le jury, le Dr Murray était compétent

Pendant les cinq mois du procès, l’accusation n’a eu de cesse de vouloir démontrer qu’AEG, aveuglé par les profits, avait fermé les yeux sur la dépendance de Michael Jackson aux médicaments et sur sa santé chancelante. AEG a répondu invariablement qu’il n’avait jamais embauché le Dr Murray et que le groupe n’était donc pas responsable de ses faits et gestes.

Sur ce dernier point, le jury a suivi les Jackson, en estimant que le Dr Murray avait bel et bien été employé par AEG. Mais à la question centrale de savoir si le médecin était incompétent pour remplir ses fonctions, le jury a répondu « Non », excluant de fait toute responsabilité d’AEG.

Témoignage de Travis Payne (FR)

 Devant un tribunal de Los Angeles, Travis Payne, le chorégraphe de « This Is It », a livré des précisions sur l’état du Roi de la pop lors des dernières répétitions.

Michael Jackson semblait « défoncé » lors des dernières répétitions de son spectacle « This Is It » qu’il préparait au moment de sa mort, le 25 juin 2009, et était apparu plusieurs fois « groggy » après ses visites à son dermatologue, a indiqué un témoin mardi devant un tribunal de Los Angeles. Travis Payne, chorégraphe de « This Is It », a fait ces commentaires au procès opposant la famille du Roi de la pop au groupe AEG.

Michael Jackson a semblé à plusieurs reprises complètement absent en sortant des séances de son dermatologue Arnold Klein, qui lui administrait un puissant antalgique, le Demerol, alors qu’il le traitait au Botox, selon plusieurs informations. « Je pense qu’il était sous l’influence de quelque chose », a déclaré Payne à la cour. La famille Jackson réclame plus d’un milliard de dollars de dommages et intérêts à AEG, qu’elle accuse d’avoir fait preuve de négligence en embauchant le docteur Conrad Murray pour veiller sur sa santé. Le chanteur a succombé à une surdose de Propofol, un puissant anesthésiant qu’il utilisait comme somnifère avec la complicité de son médecin.

 

AFP/MJJNEWS.FR

Choreographer: No signs Jackson was ill in 2009 (US)

LOS ANGELES (AP) — An associate choreographer who worked on Michael Jackson’s planned comeback concerts testified Monday that she didn’t see any signs that the pop superstar was ill or might die in the final days of his life.

« I just never in a million years thought he would leave us, or pass away, » Stacy Walker told jurors hearing a lawsuit filed by Jackson’s mother against concert promoter AEG Live LLC. « It just never crossed my mind. »

Walker, who is testifying for AEG, said Jackson appeared thinner than he had been in previous years and wore multiple layers of clothes while rehearing for his « This Is It » shows planned for London’s O2 arena. She said despite Jackson missing multiple rehearsals, she was convinced based on his performances the last two days of his life that he was ready for the series of shows.

Previous witnesses have testified that Jackson was shivering, had to be fed by others and appeared unprepared.

Walker said she never saw any of that behavior, although she acknowledged that her job was to work with other dancers and not Jackson directly.

« I wasn’t looking for things at the time, » she said. « I wish I was. »

She said she attributed Jackson’s multi-layered wardrobe to a personal preference. She said she recalled one incident in which Jackson may have appeared groggy or drugged, but she said she couldn’t remember whether she witnessed or heard about it from others on the show.

Walker was the first witness called by AEG in a trial filed by Jackson’s mother, Katherine, against the concert promoter. Her suit claims AEG didn’t properly investigate the doctor convicted of involuntary manslaughter in Jackson’s death and that its executives missed signs that the singer was unprepared for the « This Is It » shows.

AEG denies all wrongdoing, and contends Jackson hid his struggles with prescription drug addiction. Jackson died in June 2009 from an overdose of the anesthetic propofol, which he had been using as a sleep aid.

Walker, who worked with Jackson on three projects beginning in 1996, was called to the witness stand Monday because she is slated to leave the country for work. The trial is expected to last several more weeks.

AEG is expected to call choreographer Travis Payne, who worked with Jackson directly in preparation for the « This Is It » shows, and tour director Kenny Ortega is also expected to testify.

Jurors last week heard from a dancer and also Jackson’s longtime makeup artist, who testified that the singer appeared thin and at times unprepared for the concert tour. Another dancer, Alif Sankey, told the panel she expressed concerns that Jackson might die and sent an email about his appearance to Ortega.

Emails presented during the trial so far have shown Ortega expressed concerns about Jackson’s physical and mental wellbeing to AEG executives.

Témoignage de Stacy Walker (FR)

Stacy Walker, l’une des chorégraphes de This Is It qui a commencé à travaillé avec Jackson en 1996, a témoigné aujourd’hui dans le cadre du procès opposant AEG à la famille Jackson.

Walker a affirmé ne pas avoir remarqué que Jackson était malade pendant les répétitions du concert : « Il ne m’était jamais venu à l’idée qu’il allait nous quitter », a-t-elle déclaré.

Walker fait partie des témoins convoqués par AEG. Elle a affirmé que Michael Jackson semblait effectivement plus mince pendant les préparatifs de la tournée. Elle pensait aussi que le fait que Jackson porte plusieurs couches de vêtements sur lui correspondait à un choix délibéré du chanteur. Elle a aussi reconnu qu’elle ne travaillait pas directement avec Jackson mais qu’elle supervisait les autres danseurs du show.

Selon elle, Jackson avait effectué de bonnes répétitions les deux jours précédant sa disparition.

Elle se souvient aussi d’un incident au cours duquel Jackson aurait été aperçu l’air groggy. Elle en se souvient pas si elle avait vu  cette scène ou si on la lui avait racontée.

AP/MJJNEWS

Jackson so thin ‘I could see Michael’s heartbeat,’ costumer said (US)

The costume designer who worked with Michael Jackson was alarmed by the music legend’s frail figure during his last days, a makeup artist testified Friday.

Michael Bush — who created much of the singer’s wardrobe for 25 years and wrote a book about the experience — appeared upset after he finished up a June 2009 fitting inside Jackson’s bathroom at Staples Center, Karen Faye said.

“He said ‘Oh my god, Turkle. I could see Michael’s heartbeat through the skin in his chest,’” Faye recounted.

Turkle was Jackson’s nickname for Faye, who worked as his makeup artist off and on for nearly three decades.

Faye, in her second day on the stand, was emotional as she described the moment.

Los Angeles Superior Court Judge Yvette Palazuelos then asked Faye about Bush’s tone of voice at the time.

“It was like, ‘Oh my god,’” Faye said. “He was pretty much in shock.”

Around the same time, Faye said she tried to warn Jackson’s manager, Frank DiLeo, about Jackson’s health.

“[Frank] was saying pretty much, ‘I got it under control, don’t worry about it,’” Faye said.

“I said, ‘But he’s losing weight rapidly.’ … I said, ‘Why don’t you ask Michael Bush to verify taking in his pants and how much weight he’s actually losing?’”

Faye said DiLeo went to speak to Bush and she overheard the manager say, “Get him a bucket of chicken.”

“It was such a cold response,” Faye said. “I mean, it broke my heart.”

The 2-week-old civil trial pits AEG against Jackson’s mother and three children who accuse the concert promoter of negligently hiring and controlling Conrad Murray, the doctor who administered a fatal dose of the anesthetic propofol to Jackson. Murray is now serving jail time for involuntary manslaughter.

Faye, who began working with Jackson in the early 1980s and did his hair and makeup for the « Thriller » album cover, said she felt the singer “did not have enough muscle mass to do a concert” as he was prepping for his “This Is It” comeback tour.

She said Jackson realized he didn’t look good in a video that was filmed to be used on giant screens during the concert series. At his request, she said, she assisted technicians retouching the singer’s image on the footage.

But the makeup artist said that although she was asked, she did not help retouch the posthumous “This Is It” documentary.

“Everybody was lying after he died, sir, that Michael was well,” Faye said to the Jacksons’ attorney, Brian Panish. “And everybody knew he wasn’t. I felt retouching Michael was just a part of that lie.”

During cross-examination by an AEG attorney, Faye clarified and said she had been torn about working on the documentary.

“My initial feeling was that I didn’t want to lie, and the second, my other thing that was tugging at my heart, was that if this movie was going out, I wanted him to look good.”

Faye said she helped prepare Jackson’s body for his casket.

AFP/LATIMES