Liste

L’illustre photographe Douglas Kirkland a rencontré Michael Jackson en 1983 sur le tournage du clip Thriller. Orson Welles, Sophia Loren & Charlie Chaplin sont quelques uns des géants qui ont posé devant son objectif. Il a également écrit une page importante du cinéma en immortalisant les pas de danse de John Travolta dans La Fièvre du Samedi Soir. Fin 1983, il fut également le témoin privilégié d’un moment clé de l’histoire de la musique Pop : le tournage du clip Thriller de Michael Jackson…

MJ data bank: Comment avez-vous été amené à travailler sur le clip Thriller ?
Douglas Kirkland: LIFE Magazine m’avait chargé de réaliser des photos du clip. Pendant 3 jours, j’ai travaillé sur les différents lieux de tournage : en studio et à différents endroits situés en plein Los Angeles.

MJ data bank: Quelle était votre approche pendant ces séances ? Que souhaitiez-vous capturer et montrer ?
Douglas Kirkland: Une partie de mon travail consistait à suivre le tournage avec une approche de journaliste-photo. Il s’agissait de suivre la réalisation du clip, surtout les séances de maquillages qui étaient très longues, ainsi que d’observer tout ce qui se passait sur place. J’ai suivi deux axes : en plus des photos réalisées sur le plateau, j’ai également préparé des séances réunissant Michael et les autres participants du projet.

MJ data bank: Michael Jackson en action : à quel point ce fut difficile d’immortaliser ses pas de danse ?
Douglas Kirkland: Je n’ai rencontré aucune difficulté car ses gestes ont une telle intensité dramatique qu’ils permettent de créer instantanément des images fortes. J’ai également utilisé de longs objectifs comme un 300 mm ou encore un 180 mm et j’ai réalisé des portraits de lui alors qu’il était en train d’attendre entre les prises. (…) L’image qui a été utilisée sur la pochette de plusieurs disques comme le Maxi-Single Américain de Thriller, le CD The Essential Michael Jackson ou encore la couverture de Time Magazine – une illustration basée sur une de mes photos – sont le résultat de ces séances réalisées avec de longs objectifs. La plupart des prises se sont déroulées le soir en extérieur ainsi qu’à l’intérieur d’un studio où une ambiance obscure avait été recrée.

MJ data bank: Les personnes qui ont étudié la danse, les gestes et le style de Michael Jackson s’accordent à dire que ces éléments ont fait de lui une icône. Êtes-vous d’accord avec cela ?
Douglas Kirkland: Je pense qu’il était à son top au moment de Thriller. J’ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec lui et les gens qui l’entouraient.

 

Une icône à travers les années : Michael Jackson – Thriller !

 

Michael et les Zombies en pleine action…

Interview : Richard Lecocq pour MJ data bank
Photos: Douglas Kirkland / Epic Records
Douglas Kirkland site officiel